Comment identifier les défauts du verre ?

Le vitrage, en apparence résistant, reste très fragile la plupart du temps. Mais comment distinguer les défauts du verre et que faire si cela nous arrive ?

Avant cela, voyons dans un premier temps comment celui-ci est-il fabriqué.

La fabrication du verre

Le verre est un silicate complexe. Plus précisément, c'est ensemble irrégulier de silice (autrement dit, du sable) auquel ont été ajoutés des agents modificateurs.

Chaque modèle de verre (creux, plat, technique) est fabriqué différemment. Toutefois, pour mieux comprendre comment les déchets de verre sont recyclés, il existe 5 grandes étapes dans le cycle de fabrication du verre.

Le développement de produits verriers à partir de matériaux de base passe par plusieurs étapes :

  • La préparation du lit de fusion : C'est le broyage, et le mélange de granulés homogènes de différentes matières premières. Celles-ci permettront ensuite de composer le verre.

Verre brisé

Dans le verre, il y a du Silice (sable très fin) et du Calcin (verre recyclé cassé).

À eux seuls, ils constituent 70 % à 80% du verre.

Ensuite, on peut identifier plusieurs agents modificateurs. Dont les fondants (la Soude et la Potasse), et les stabilisants (la Chaux, l'Alumine et la Magnésie). De leur côté, ils recouvrent 20 % à 30 % du verre.

Puis, afin de corriger la teinte du verre et pour améliorer les conditions d'élaboration, tout cela est complété par des constituants mineurs.

  • La réalisation du verre : Cette étape désigne toutes les opérations durant lesquelles le lit de fusion (matières premières citées précédemment) est transformé en verre fondu malléable.
  • Sa mise en forme à l'aide de techniques de pressurage et de soufflage combinées en simultané.
  • La recuisson afin de durcir celui-ci
  • Les contrôles de qualité des produits finis

Les principaux défauts du verre

Par rapport à des matériaux tels que l'acier et l'aluminium, le verre se brise à cause de la traction qui est supérieure ou égale à sa résistance mécanique. Il peut également se déformer. En effet, le verre, qui est un matériau fragile, peut se déformer lorsqu'il y a une charge lourde, et se fracturer.

Par exemple, si l'on observe des rayures sur du verre, celles-ci surviennent parce que le verre s'enfonce et se déforme. Ces rayures peuvent causer à leur tour une fracture du verre. Les défauts du verre peuvent donc rendre le produit inutilisable ou limiter fortement son utilisation.

De plus, on sait qu'un vitrage, même s'il peut ne rien avoir en apparence, est capable de présenter de nombreuses micro-rayures. Ces micro-rayures sont également appelées "fissures de Griffith". Autrement dit, ces micro-rayures peuvent réduire jusqu'à 1/100 environ de la résistance théorique du verre.

Les principaux défauts du verre sont :

Picto bulles

  • Les bulles : Inclusions gazeuses. Elles ont souvent un aspect brillant. Comme son nom l'indique, elles sont représentées sous forme de bulles. Celles-ci font entre 1 mm et 2.5 mm.

Picto corde

  • Les cordes : Genre de fils incorporés dans la feuille du vitrage plutôt qu'à sa surface. Leur direction est irrégulière. Ils sont généralement assez conséquents et d'une épaisseur considérable.
  • Les pierres : Ensemble de particules opaques ou partiellement fondues de roche, d'argile ou de matières premières incrustées dans du verre.

Picto gouttes d'eau

  • Les larmes : Zone transparente où le verre n'est pas homogène et a un aspect irrégulier, nodulaire ou trouble.
  • Fissures/rayures : Elles sont causées par des instruments tranchants ou rugueux. Le type de rayures sur le verre est aléatoire. Le terme "grésin" fait référence aux rayures en forme de chaîne qui se produisent lors du polissage. On entend par "filasse taillée" des rayures courbes produites pendant le meulage et les "lignes de ferrasse" sont des rayures fines comme un cheveu. La piqûre ou l'écaillage est une fissure ou une série de petites fissures majoritairement causées par la manipulation.
  • Mauvais polissage ou manque de brillance : Surface rugueuse qui apparaît légèrement piquée ou ondulée lorsqu'elle est vue en lumière réfléchie. Ces légères sont polies plutôt que rugueuses, mais créent majoritairement un effet légèrement mat sur la surface. Ce défaut est habituellement causé par un polissage inapproprié.
  • Bouillons crevés : Bulles de forme ronde ou allongée dans la masse du verre. Elles forment une cavité sur la surface polie.

Causes

  • Fortes températures entre le jour et la nuit : Par exemple, lorsque la vitre est réchauffée par le soleil après une nuit très froide. Un verre très fin peut donc éclater sous l'effet de la chaleur.
  • Instrument de travail non adapté
  • Choc causé par un élément, une personne, un animal, etc
  • Fusion incomplète du verre, recristallisation, corrosion
  • Revêtement défectueux

Comment bien remarquer un défaut :

Remarquer les défauts du verre se fait selon des conditions d'observation prédéfinies. Il est important de les respecter pour établir un rapport correct suite à l'examen du vitrage.

Conditions d'observation

Le vitrage doit être examiné comme suit :

  • Observation du vitrage exercée de l'intérieur du local vers l'extérieur, sous un éclairage naturel (lumière du jour)
  • Vision exercée selon les installations et les conditions d'occupation courantes du local, dans les meilleures conditions perpendiculaires face au vitrage.
  • Se tenir à au moins 1 m 50 d'un vitrage pour bien analyser la surface vitrée

Picto soleil

  • Absence de lumière directe du soleil
  • Examen de chaque vitrage pendant 30 secondes maximum

Liste des défauts du verre

Picto bulles

  • Bulles : Inclusions gazeuses. Elles ont souvent un aspect brillant. Comme son nom l'indique, elles sont représentées sous forme de bulles. Celles-ci font entre 1 et 2.5 mm.
  • Bouillons : Bulles de forme ronde ou allongée dans la masse du verre.
  • Bouillons crevés : Ces bulles forment une cavité sur la surface polie.

Picto corde

  • Cordes : Genre de fils incorporés dans la feuille du vitrage plutôt qu'à sa surface. Leur direction est irrégulière. Ils sont généralement assez conséquents et d'une épaisseur considérable.
  • Criques de recuit : Petites fissures pénétrant la surface du verre. Fréquemment sous la forme de petits crochets.
  • Défauts de la surface finie : Défauts infimes restant sur la surface "polie" après le meulage et le polissage et qui consiste en de minuscules piqûres et fissures. Lorsque les défauts sont visibles, on parle de "mauvais polis". Les petits défauts de surface qui se produisent après l'affinage peuvent être de petites particules étrangères ou de subtiles imperfections sur la face intérieure du verre flotté.
  • Délustrage : Bande de points denses, accompagnés de puces.
  • Échignures : Petites rayures profondes.
  • Ébrasures : Abrasion de la surface du verre lui donnant un aspect dépoli. Une ébrasure est beaucoup plus large qu'une rayure.
  • Fils : Lignes transparentes ondulées qui ressemblent à des filaments de verre incrustés à la feuille du vitrage.

Picto gouttes d'eau

  • Larmes : Zone transparente où le verre n'est pas homogène et a un aspect irrégulier, nodulaire ou trouble.
  • Ligne de ferrasse : Marquages très fins, rappelant les rayures, bords lisses, généralement causés par des corps étrangers lors du polissage.
  • Mauvais polissage ou manque de brillance : Surface rugueuse qui apparaît légèrement ondulée lorsqu'elle est vue en lumière réfléchie. C’est légèrement poli plutôt que rugueux, mais cela crée habituellement un effet légèrement mat sur la surface. Ce défaut est habituellement causé par un polissage inapproprié.

Picto marteau

  • Martelage : Défauts dus aux surfaces irrégulières du verre qui déforment les objets observés sous divers angles.
  • Mousse : Un très grand nombre de points fins et grossiers, atteignant 4 ou plus par centimètre carré.
  • Onde : Inclusions dans le verre, couches ou fils de verre, qui ne sont pas homogènes avec la masse du verre. Partie de verre hétérogène, incorporée à la feuille, qui donne un aspect ondulé.
  • Peignages : Fines rayures couramment observées sur la surface du verre. Ensemble de lignes qui s'étend continuellement d'un côté à l'autre de la feuille. Ils s'étendent à la surface comme une ligne sur toute la largeur de la feuille, ou sur une grande distance en travers de celle-ci.
  • Pierres : Ensemble de particules opaques ou partiellement fondues de roche, d'argile ou de matières premières incrustées dans du verre.
  • Piqûre : Surface légèrement corrodée donnant un aspect terne grisâtre.
  • Points : Minuscules bulles dont le diamètre est inférieur à 1,0 mm. Les points fins ne sont visibles que si vous regardez attentivement. Ils apparaissent généralement sous la forme de petits points et sont inhérents au verre poli de qualité supérieure. Les points dont le diamètre est d'environ 1,0 mm sont en général considérés comme des puces.
  • Fissures/rayures : Elles sont causées par des instruments tranchants ou rugueux. Le type de rayures sur le verre est aléatoire. Le terme "grésin" fait référence aux rayures en forme de chaîne qui se produisent lors du polissage. On entend par "filasse taillée" des rayures courbées produites pendant le meulage et les "lignes de ferrasse" sont des rayures fines comme un cheveu. La piqûre ou l'écaillage est une fissure ou une série de petites fissures majoritairement causées par la manipulation.
  • Saleté : Infime particule d'un corps étranger incorporée à la surface du verre.
  • Trous de piqûre : Brèches sur la surface du verre poli produit au cours du premier meulage.

En cas de défauts du verre

En cas de défauts du verre, vous pouvez contacter notre assistance unique par tchat en ligne 7j / 7j - 24h / 24h. 

Vous pouvez également nous contacter par téléphone, du lundi au samedi de 8h à 20h, au 03.58.32.99.93. 

La boutique est ouverte du lundi au vendredi de 8h à 18h (sur rendez-vous en dehors des horaires d'ouvertures) au ZA Du Pas Fleury, 71700 Tournus. (Sortie autoroute A6 Tournus)

Les défauts présents sur le vitrage sont très vite arrivés. Que cela soit des bulles, des rayures, ou encore des points, difficile de savoir les identifier.

L'élaboration et la fabrication du verre est un processus qui peut prendre du temps. En plus d'être très délicat, il y a également de nombreuses consignes à respecter pour les professionnels. Par exemple, dès le début, lors de la préparation des matières premières, il y a des quantités précises à respecter.

Il ne s'agit pas simplement d'un mélange. D'autant plus que celui-ci va dépendre après du type de vitrage choisi. Donc selon le type de verre choisi, le processus ne sera pas le même, et le rendu final sera forcément différent.

Picto smiley content

Si vous avez l'un des défauts établis dans la liste ci-dessus, n'hésitez plus, contactez-nous ! Notre équipe vous conseillera avec précision et dynamisme, tout en restant à votre écoute.

Produit ajouté pour comparer.